Chenal mic-mac

Ce jour là je suis bien heureux d’embarquer ma fille ainée Julie, la pauvre, elle habite maintenant au Luxembourg, c’est pourquoi c’est une chance de profiter d’une belle marée avec elle.

Il est assez tôt, pour profiter de la marée jusqu’à 15:00. Ce qui est bien encore, c’est qu’on profite presque seuls du bassin.

La plage du phare un matin d'avril

La plage du phare un matin d’avril – photo : Julie Bodin

Petit déjeuner à la crème solaire (qui fait parler sur Instagram !)

La trace bizarre, sur la photo satellite, c’est elle à la barre. On est au près bâbord amure. C’est pas qu’elle barre n’importe comment : elle fait comme elle peut avec ce vent d’est-nord-est qui lui fait des blagues comme tourner de 100° :)

Du coup, il n’y a pas trop d’options de route. On suit le courant montant en tirant de larges bords jusqu’à Arcachon. Casse croûte en navigation. Et retour avec la renverse, portant, du coup.

Cap sur le Ferret

Cap sur le Ferret, et son amer remarquable – photo : Julie Bodin