Comment s’est montée l’équipe de Linguali, son rapport à Aquinum et au Node

Ca-sest-passé-chez-Aquinum-01Jeudi 18 septembre 2014, dans le cadre de la semaine Aquiversaire, l’excellente chargée de communication d’Aquinum Chloé Rivolet avait organisé une session d’échange de confidences : Ça s’est passé à Aquinum. Le principe ? Réunir des adhérents pour partager une expérience en rapport avec l’association, et/ou le coworking au Node. Edit du 29/10/2014 : le compte rendu complet par Chloé.
C’est donc là que j’ai entrainé Fred et James, mes associés dans Linguali, pour improviser en 10mn le storytelling de notre rencontre.

Que voici.


Les années 2000, juste avant l’éclatement de la bulle internet. James Anderson, entrepreneur et innovateur dans le métier des langues et du numérique, dirige une prospère agence de localisation1 de jeux vidéos, à Bordeaux. De mon côté je suis chef de projet dans une startup : Wine Alley, la communauté des passionnés du vin du monde entier, une sorte de Facebook avant l’heure, créée et dirigée par le visionnaire Emmanuel Etcheparre. Partenaires, nous créons ensemble un super service B2B d’intermédiation entre des traducteurs spécialiste du langage viti-vinicole, et des professionnels de ce secteur. L’éclatement de la bulle aura raison de nos boîtes : nous finissons sur le toit. Comme beaucoup à ce moment là. Quelques années de silence radio (James est devenu promoteur anglais en Périgord…)
La passion du bateau nous remet en contact par mail épisodiquement. Mais c’est à l’occasion d’un nouveau projet, en 2013, que James et notre ami commun Emmanuel, pensent que je pourrais y apporter quelque compétence. Discussions, projections, raisonnements stratégiques, divergences… Ce projet-ci ne se réalisera pas. Mais donne naissance au projet Linguali !

Les années TEDxBordeaux 2012, la 2e édition, dont j’ai pris la responsabilité. Un théâtre magnifique mais mal connecté. Exposé du problème autour d’un gobelet de vin blanc à mon ancien collègue, Jean-Paul Chiron, à l’IUT Montaigne. Jean-Paul met en branle le pôle Aquinetic. Lequel « m’envoie » son presta : Frédéric Aidouni. La collaboration se passe assez bien (très bien, en fait) pour que je le sollicite à nouveau pour connecter le théâtre de l’édition 2013. Plus compliqué. Nous visitons la tour Pey Berland (grâce à l’entregent d’Olivier Demangeat !) et le toit du Fémina, ça rapproche. Mais la solution viendra de la 4G avec le concours d’Orange. Pour la 2e année consécutive, Frédéric a fait la preuve de son ingéniosité et de son engagement à réaliser des configs réseau off road qui marchent quand on a besoin d’elles. Et ces collaborations nous ont donné l’occasion de beaucoup discuter (qui a dit que nous sommes bavards ?) Voici pourquoi, je tente d’intéresser Fred à notre projet, confiant dans l’intérêt de celui-ci, et dans la hauteur du challenge technique (qu’en fait je sous estimais alors lourdement). Il ne restait qu’à présenter Fred à James et laisser faire…

C’est ainsi que se sont rencontré les 3 associés de Linguali SAS2.

Linguali - Human Interpreting Technologies - le teaser animé, par Magali Samacher

Linguali – Human Interpreting Technologies – le teaser animé, par Magali Samacher

Le Node3 ? Aquinum4) ?

Ils sont au cœur de cette histoire, de mon point de vue.
Parce que c’est grâce à Aquinum que j’ai pris en charge la licence TEDxBordeaux 2012. Donc TNBA, Chiron, Wifi, Fred. Et la confiance en moi que j’y ai gagné. ce n’est pas rien.
Parce que c’est au Node que j’ai été inspiré par la possibilité de créer une boîte avec une bonne idée et de bons associés et partenaires, en fréquentant des Alex Valette, des François Moraud, des Pierre Benayoun, des Olivier Cortes, des Mathieu Elie, des David Bruant, des Alex les bons plans à NYC, des Benjamin Rosoor, des Laurent Sebag, des …
Parce que c’est au Node que j’ai rencontré Magali et Patrick Samacher, aka Les Nums, qui ont créé l’identité graphique et l’illustration du storytelling de Linguali.
Et sans doute à l’avenir d’autres collaborations avec des nodeurs et adhérents d’Aquinum.
Parce que le Node est l’un de nos points de RV préférés, à part la terrasse-BBQ de Fred, pour nos meetings, et nos sessions de tests.
Parce que être membre d’Aquinum est une formidable opportunité pour rencontrer plein de gens de l’écosystème, avoir l’occasion de parler de ses projets et… connecter.

Merci Aquinum. Merci le Node.
#startup #madeinbordeaux #madeinlenode

Le brésilien, c'est Fred

Le brésilien, c’est Fred


  1. la « localisation » d’un logiciel consiste en sa traduction dans une autre langue, mais pas seulement : il s’agit réellement de l’adapter au marché étranger visé 

  2. Linguali, qu’es acquo ? Linguali développe un boîtier numérique — le LID — pour aider les interprètes de conférence à répondre à la pression tarifaire et à la dégradation de leurs conditions de travail, en permettant aux participants à la conférence d’utiliser leur propre smartphone pour capter l’interprète. http://linguali.com 

  3. Le Node, espace de coworking de la communauté du numérique à Bordeaux, un projet Aquinum 

  4. Aquinum, l’association des professionnels du numérique en Aquitaine (mon billet de 2010 Pourquoi je participe à l’association des professionnels du numérique en Aquitaine 

Ce contenu a été publié dans Histoires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.