Muséographie : individualiser l’expérience de visite avec le Compagnon de Visite

Il y a bientôt 2 ans j’ai prêté mon concours à la définition de la stratégie numérique globale de la future Cité des Civilisations du Vin, à Bordeaux1.

La vue de la Cité des Civilisations du Vin, par X-Tu

La vue de la Cité des Civilisations du Vin, par X-Tu

Je vous passe la dite stratégie (qui n’appartient qu’à mon client), pour sauter au sujet.

L’un des grands enjeux : l’expérience de visite qui sera proposée aux 400 000 clients annuels de ce grand équipement touristique et culturel. Le cabinet londonien de scénographie Casson-Mann a conçu une expérience spectaculaire, « entertaining ». Toutefois, ce projet scénographique paraît au futur exploitant comme qui dirait un peu « hors sol », c’est à dire non-connecté aux problématiques d’exploitation : pas de lien avec la gestion des flux de visite, le contrôle d’accès, la billetterie, pas de tracabilité des usages qui permettrait d’améliorer l’offre… Du point de vue du visiteur, beaucoup de spectacles, d’activités, d’émotion… mais finalement une interactivité confinée, sans possibilité d’individualiser sa visite, de composer son propre parcours, de partager avec d’autres visiteurs ou sa propre communauté, de créer ses propres contenus, de contribuer…

C’est pourquoi l’équipe de la Cité des Civilisations du Vin a fait appel à Cap Sciences, « Le musée qui met le cap sur les sciences du futur« , selon le Journal. Futur voisin, confrère dans le tourisme culturel à Bordeaux, mais surtout précurseur et expert dans l’expérience numérique de visite, la scénographie de parcours individualisé, l’intégration du visiteur dans une relation durable de médiation. Cap Sciences en est à la 3e itérations de Navinum — carte NFC permettant l’individualisation et la traçabilité de la visite. Projet auquel j’ai contribué précédemment.

À partir de l’expression des attentes d’exploitation et du design d’expérience de visite pour la Cité du Vin, en extrapolant l’expérience Navinum, nous avons abouti à la définition d’un « Compagnon de Visite », audioguide nouvelle génération, fournissant des services innovants au visiteur sur son écran tactile grâce à sa connectivité et à la technologie NFC.

Découvrez-le en vidéo.

Production : Cité des Civilisations du Vin — Bordeaux
Conception, scénario, script : François-Xavier Bodin, BXF Conseil, et Jean-Alain Pigearias, Cap Sciences
Design illustration, voix off et Réalisation Motion Picture : John Sanz y Bueno, SYB Films
Voir la version anglaise sur le compte Vimeo de la Cité des Civilisations du vin

Les grandes fonctions de ce Compagnon de visite, pour le visiteur

Lire la mise à jour du 26/03/2014 et l’avertissement

Personnalisation
Ce paramétrage peut être effectué à l’accueil, par rapprochement d’un profil d’utilisateur pré-renseigné lors de l’achat du billet en ligne. Le CDV connait dès lors les éléments de profil individuel du visiteur : sa langue, son âge, les médias adaptés (accessibilité handicaps).

Check-in
Chaque action de détecter un CDV sur une activité, soit par action de badger, soit par détection, provoque l’enregistrement d’un log, trace numérique horodatée du passage de ce visiteur sur cette activité.
Le check-in fournit un feedback sur le CDV

freesound_headsetAudioguide automatique avec synchro son
Toutes les langues y compris la VO sont disponibles au travers de la fonction audioguide. Il permet d’écouter les pistes voix des nombreux interactifs et audiovisuels du parcours, à la façon du Mémorial Charles de Gaulle, mais sans l’effet « isolant » du casque audio fermé.

Marque-page
La présentation du CDV sur le tag d’une activité au sein d’un module (action de « check-in ») donne la possibilité au visiteur de créer l’équivalent numérique d’un marque page. Il signale ainsi son intérêt pour le contenu tagué. Le médiateur pourra lui proposer des compléments post-visite correspondant à ses centres d’intérêt.

Partage
En plus ou à la place de la fonction de marque-page, l’action de check peut offrir la possibilité de « partager » son activité avec ses contacts sur les réseaux sociaux (si le visiteur en a donné l’autorisation au préalable).

Interactions spécifiques
D’une manière générale, l’usage du CDV s’intègre de façon fluide dans l’expérience du visiteur, dans le flux du scénario de visite. Pour cette raison le CDV n’est pas un « distributeur de contenus » supplémentaires. Toutefois, de façon sélective et intégrée aux scénarios par les scénographes et concepteurs d’expos, le CDV permet d’enrichir l’expérience de certains dispositifs en proposant une application dédiée. Il peut s’agir d’interactions simples visant à permettre au visiteur de s’approprier le contenu, de donner un avis, de réclamer des ressources supplémentaires… L’imagination du scénographe d’expérience au pouvoir.

Parcours spécifiques
L’écran du CDV permet d’imaginer tous les procédés de ludification : collection, enjeu, gratification, statut privilégié… L’accès à cette fonction sera intégrée au check de certains modules, voire répartis de façon aléatoire pour chaque visiteur. De la sorte, il permet de développer des parcours spécifiques : jeux pour enfants, jeux ou concours pour adultes, parcours pédagogique etc.

Parcours individualisé évolutif
Une fonction d’orientation qui conseille le visiteur sur le choix de la prochaine étape de son parcours. Une façon de visiter influencée par son humeur et ses expériences immédiates. En fonction de ce qui a été déjà vu par le visiteur et de ses préférences, le CDV lui propose un enchaînement de questions très simples (choix de type oui/non ou ABC) qui aboutit à une recommandation s’affichant sur le plan.

Comme il est évoqué dans la vidéo de concept, ce dispositif s’appuie sur une infrastructure numérique, une plate forme de données et de services qui connecte chacune de ces fonctions aux différents systèmes d’information en jeu.

Décliner les spécifications détaillées et le cahier des charges du dispositif — système, réseaux, devices mobiles, applicatifs etc. La prochaine étape de ce projet…

Un échantillon de l'expérience de visite conçue par Casson-Mann

Un échantillon de l’expérience de visite conçue par Casson-Mann

Mise à jour du 26/03/2014 et avertissement : le présent billet rend compte d’une mission de conseil qui s’est achevée courant 2012 par, entre autres livrables, les spécifications générales d’un « compagnon de visite » tel que présenté ici ; la Ville de Bordeaux publie depuis le 18 mars 2014 un avis de marché public pour un « Dialogue Compétitif relatif à la réalisation d’un assistant mobile de visite pour les espaces culturels de la Ville de Bordeaux et de la Cité des civilisations du vin« , il doit être bien clair que le présent billet ne constitue en aucun cas une information officielle sur les attentes de la Ville de Bordeaux dans le cadre de cette consultation. retour au début

  1. Lire sur le site de la CCV « Une dimension numérique«  []
Ce contenu a été publié dans e-business. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.
  • Audrey

    Très intéressant comme démarche ! Côté parcours personnalisable, Star Wars Identities est aussi un bon exemple : bracelet NFC pour enregistrer des choix, audio guide qui ne se déclenche que sur certaines zones…

    Et en lisant cet article, tu me donnes envie de vite pouvoir visiter la Cité des Civilisations du Vin !

    • http://www.fxbodin.com/fx/ François-Xavier Bodin

      Merci de m’avoir signalé cette expo Star Wars Identities Audrey, à la 1ere occasion j’irai essayer son dispositif personnalisé.

  • Pingback: Museum and the web 2014. Baltimore, me voilà ! | Le e-Moleskine d'@fxbodin()