Quand l’économie créative bordelaise rencontre le collectif ZAWP Bilbao

Le 1er juillet dernier, j’avais le privilège d’accompagner un noyau de pionniers invités à explorer un bien curieux endroit : l’île de Zorrotzaurre, à Bilbao (pays basque sud).

Lien vers le site web de Zawp Bilbao

La presqu’île de Zorrotzaurre.

Cette île, en fait encore une presqu’île, sur la Ribera — un territoire de 3 km sur 190 m au plus large, à 2 pas ou 3mn de tramway du Guggenheim et du Casco Viejo de Bilbao — est recouverte d’une friche portuaire programmée pour une rénovation radicale à l’horizon…
Oh, il s’est bien éloigné l’horizon depuis la crise en Espagne.

Et pendant ce temps.
Ou, « mientras », comme aime-t-on à dire là bas…

Pendant ce temps, donc, dès la fin des années 2000, les friches ont été investies par une poignée d’activistes, d’abord attirés là par le souci de collecter et préserver la mémoire du site, qui y ont développé un écosystème alternatif, un programme évolutif et structurant à base d’art, de culture, d’innovation, d’artisanat, de créativité, de collectif, de dynamisme économique, d’énergie hacktiviste, d’efficacité rationnelle.

Le projet ZAWP Bilbao

ZAWP, donc : Zorrotzaurre Art Work in Progress.
Et puis comme cette initiative voit plus loin que le bout de son île, qui sait si elle se mettait à essaimer, elle est devenue un concept exportable avec le Z employé pour Zone.

Quand Manu Gomez-Alvarez conclut avec brio et créativité la découverte de son formidable projet @ZAWP à #Bilbao cc:@manelripert @antoinebidegainAu cœur du réacteur, un homme, Manuel Jesús Gómez-Álvarez Blanco (dites « Manou »), infatigable promoteur du projet et président de l’Asociación Cultural hACERIA arteak ; la salle de concerts « Jazz » de l’île.

Sous son impulsion, et bien sûr l’énergie de dizaine d’acteurs, naissent et prospèrent des lieux, émergent des expériences, certains font long feu, d’autres mutent, certaines enfin perdurent et font modèle, des mentalités évoluent, le regard que porte la ville de Bilbao sur sa friche intègre durablement cette réalité peut-être éphémère, peut-être pérenne. L’avenir le dira.

Concrètement, aujourd’hui, ZAWP Bilbao, ce sont une dizaine d’espaces — Garabia, Haceria, Compartido, Pabellòn n°6, ZAP Lab 04 (studio pour résidences d’artistes et de création), Delirium Studios (jeux vidéos et café), BAZAWP “Small Grocery extraordinary gadgets”, Papel Factory (un immense lieu d’exposition), Crazy town (coworking) etc. Vous trouverez le détail des lieux sur le très riche site web de ZAWP.

Ce sont 11 entreprises, assos ou collectifs du secteur de l’économie créative qui portent ces projets et occupent les lieux.

Ce sont des projets : une TV, une radio, du street design, un film, un projet éducatif, de la musique, beaucoup bien sûr, et des rencontres, intensément, pour montrer ce qui se fait ici, raconter ce projet en mouvement, échanger avec d’autres cités, d’autres lieux, d’autres énergies.

C’est ainsi que s’était mise en place cette mission exploratoire de juillet.

Vers une coopération entre ZAWP Bilbao et l’économie créative bordelaise ?

IMG_0622 copia
Le compte rendu sur le blog de ZAWP : VISITA DESDE BURDEOS

Dans la mini-caravane, l’équipe du dév éco de la mairie de Bordeaux, à l’initiative du voyage, Emmanuelle, Antoine (local de l’étape et hispanophone de service ;-) et Emmanuel ; du CAPC, Blaise… Mélanie, chef de projet Agora 2014, Jean-Alain, de Cap Sciences1, Philippe et Aurélien, de l’écosystème Darwin, Madina, Darwinienne et représentant les Darwiniens, Fred, de l’agence Editoile… j’en ai oublié, pardon. Et, représentant Aquinum et son espace de coworking le Node, le Président Philippe (Atelier 51) et moi même (Bxf Conseil).

Une visite qui a fait des petits, puisque le 2 octobre dernier, une délégation de Bilbao conduite par ZAWP venait à Bordeaux visiter le Node et l’écosystème Darwin (leur compte rendu de visite)…
… et que demain, 18 octobre, plus de 80 personnes, professionnels du numérique, de l’urbanisme, de la culture, entrepreneurs, designers et créatifs, étudiants, indépendants et PME travaillant dans la communication, les projets européens, le jeu vidéo ou encore le digital art, se déplaceront sur la presqu’île de Zorrozaurre pour ce que ZAWP appelle le FASTLAB : « Primera edición FastLab que reúne a diferentes agentes, empresas y asociaciones de Burdeos y Bilbao ».

Nous n’avons pas fini d’entendre parler du ZAWP Bilbao à Bordeaux !

Edit du 29/10/2013 : justement, un écho vidéo de la journée FastLab du 18 octobre dernier (en espagnol)


  1. Jean-Alain est aussi mon partenaire des missions d’AMOA et d’expertise d’expérience numérique de visite sur la Cité des Civilisations du Vin, et Lascaux 4 

Ce contenu a été publié dans e-business, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.