Que faire après le bac ?

credit: http://thegoldguys.blogspot.com/Je connais un type (Hi Soren! Should you possibly read me), un temps il a fait « Responsible for developing PWC Consulting’s services in Energy Trading and Risk management across Europe ».

Wouah !
Je ne m’étais jamais figuré que puisse exister ce genre de jobs.

Maintenant que je sais que ça existe, je fais plus gaffe et j’en découvre d’autres, des jobs, tout aussi étonnants et non moins improbables.

La question, c’est : pourquoi ?

Pourquoi ou, comment ça se fait ? Ca se fait que, dès l’adolescence, on soit canalisé dans des filières rigides comme des préjugés, des illusions, des stéréotypes, des ignorances. Ca se fait que, sauf exception, certains avenirs finissent par se dévoiler alors que l’on est définitivement engagé dans un « choix » aux motifs scandaleusement ténus, tandisque d’autres (avenirs) de l’autre côté des grillages de l’orientation, vous narguent.

Avec un peu de chance ou d’inconscience, on tombe sur un avenir valable, conforme à son système de valeurs et ses aptitudes.

Un peu de chance, oui.
Ou, autre chose.

Ce contenu a été publié dans Politique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.
  • Très concerné je suis :-)

    une fille de 18 ans qui vient de décrocher son entrée à l’ Ecole des Beaux Arts à Bordeaux AVANT d’avoir son bac scientifique …

    Ah si j’avais comme elle su choisir la passion plutôt que la raison j’aurai sans doute moins ramé…

    Ne lui dites pas hein … !!