Le coeur de métier de l'architecte d'information

The Information Architecture Institute

L’enquête annuelle 2007 de l’Information Architecture Institute1 a recueilli 575 réponses de professionnels en activité (nord américain pour plus de 75%). Passant en revue toutes les dimensions du métier de l’architecte d’information — âge et genre, ancienneté, salaire, titre, avantages… — il examine aussi le contenu du métier.

Ainsi, l’étude nous apprend que parmi les tâches exercées par les architectes d’information, les plus citées sont :
– Architecture Stratégique de l’Information (Strategic IA : 81.0%)
– Tests d’usabilité (Usability testing : 80.9%)
– et ‘autres tâches relatives aux utilisateurs’ (other user research tasks : 80.5%)

Toutefois, l’architecte de l’Information exerce en général un métier aux tâches diversifiées.

Le coeur de métier

En effet, la plupart des tâches citées le sont pour une faible proportion du temps d’activité. D’ailleurs, seules 2 tâches arrivent à occuper plus de la moitié du temps de travail de certains professionnels. La plus notable est le design d’interactivité (Interaction design), mentionné par 75,8 % des participants, qui apparaît clairement comme une spécialité pour un quart des personnes passant plus de la moitié de leur temps de travail dessus. Le seul autre cas de spécialité est l’Architecture Stratégique de l’Information (Strategic IA) à laquelle 10,3% des répondants consacrent plus de la moitié de leur temps de travail.

Près des trois quarts des professionnels revendiquent des responsabilités de conduite de projets (project management), tandis que plus de la moitié effectuent du consulting généraliste (general business consulting) et d’autres tâches non spécifiquement d’architecture de l’information.

Synthèse

Le graphique polaire synthétise les parts relatives de chacune des tâches dans la pratique professionnelle des personnes ayant répondu. Chaque axe correspond à une tâche. Pour cette tâche est porté :
– en vert, le % d’architectes d’information pour lesquels cette tâche occupe une part significative de leur temps de travail ;
– en rouge, le % de personnes pour lesquelles cette tâche est très faiblement présente, voire absente de leur pratique.

Ainsi, quand le vert est plus élevé que le rouge, on a à faire à une tâche qui est au coeur de métier de l’architecte de l’Information : tout ce qui concerne l’utilisateur, l’usabilité, l’interaction, la stratégie et la conduite de projet, notamment

Au contraire, quand le rouge est plus élevé que le vert, la tâche considérée est à la marge, une activité secondaire du métier : Ingénierie de base de données, conseil en technologies de l’information et intégration, typiquement.

Les tâches de l'Architecte d'Information


  1. Lien vers l’enquête annuelle 2007 de l’Information Architecture Institute 

Ce contenu a été publié dans e-business, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.