Facebook Inbox sucks

Depuis que je sais que je parle bien anglais (80% d’une pratique courante, quand même) je m’autorise les gros mots ;-)

Ce matin, j’étais justement en train de jurer de me demander : mais ne peut-on pas désactiver la satanée Inbox de Facebook ? ou forwarder automatiquement le contenu des messages et notifications … ? quand mon fil RSS sur le StandBlog de l’excellent Tristan Nitot m’a fait écho avec cette suplique : Please don’t use Facebook to contact me.

Qu’est-ce qui ne me va pas, avec cette Inbox de Facebook ?

Le plus grave : elle est surnuméraire avec mon application de bureau Mail.app qui est fort bien synchronisée avec mon compte Gmail for your domain. Je me suis habitué a avoir mes mails arriver dans Mail.app qui les traite automatiquement selon les règles que je lui ai donné (smart mailboxes, classements divers, attribution de tags, génération de ToDo dans iCal, etc.) et qui me permet de les qualifier à la main autant que nécessaire par projet et par contexte (selon les fameux préceptes de GTD). Mieux : je suis sûr d’avoir toujours à ma disposition tous mes mails reçus et envoyés dans mon compte Gmail avec cette fabuleuse facilité de recherche. Et ça me va très bien.

Autre défaut : Facebook commet la même erreur que tout réseau social débutant en espérant naïvement nous capturer et nous attirer avec de simples notifications qu’il faut cliquer pour aller lire le contenu. C’est tristement immature. Pareil avec les flux RSS qu’il faut tellement chercher que beaucoup ignorent leur existence.
Défaut corolaire : évidemment pas possible de répondre à l’émetteur du message en dehors de la Inbox de Facebook. Evidemment.

Et puis, même si on avait envie de l’utiliser cette messagerie interne, absentes, les fonctions que l’on trouve dans tout webmail digne de ce nom, et une ergonomie de version bêta… Bref, une messagerie pour les primo internautes, peut-être, à condition qu’ils n’en soient pas dégoûtés.

En attendant je passe pour un incivil qui ne répond pas à ses mails et je ne m’étonne plus de recevoir des Friend Requests sans un mot de « bonjour je me présente… » C’est un autre problème, mais il ne doit pas être si étranger. Et si le réseau social, c’était un graphe de monologues ?

Pour finir, et parce que ça n’est pas ma manière de jeter le bébé avec l’eau du bain, j’ai cherché une solution.

J’ai trouvé ça : Email me instead, une appli pour Facebook qui ne rate pas une occasion de pousser tes correspondants à cliquer sur un mailto: (de ton choix) pour te contacter plutôt que d’employer la messagerie interne.

Ca n’a pas l’air mal, même si peut-être un cautère sur une jambe de bois en attentant une véritable intégration avec POP/IMAP… ou au moins, la possibilité de répondre directement, un vrai mail, quoi, comme avec eBay (ou Flickr ?)…

Ajout du 20/11 Apparemment, le problème est préoccupant : Email Insider » Blog Archive » Email Versus Social Networks

Ajout du 22/11 Mais il existe d’autres sons de cloche : pour Eric Delcroix, Facebook (comme généralité des réseaux sociaux) remplace avantageusement l’Internet en aggrégant touts les fonctionalités.

Grande nouveauté le 6/12, relevée dans TechCrunch : Facebook permet désormais de recevoir le contenu des messages internes, dans le mail d’alerte ; un début d’amélioration…

J’aimerai bien avoir votre expérience en la matière.

Ce contenu a été publié dans e-business, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.